Derniers commentaires

Bonjour à tous les téléspectateurs en ...

30/06/2018 @ 14:44:18
par anerson


On ma prescrit du fuoxetine CONTRE ...

13/05/2016 @ 12:43:31
par clelia


Calendrier

Janvier 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 << <Déc 2018> >>
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteurs: 2

rss Syndication

Liens

 
Affichage des articles postés en: Janvier 2018

06 Jan 2018 

Dystonie : effet secondaire des neuroleptiques, antidépresseurs, benzodiazépines, antiparkinson, neuroleptiques cachés, antihypertenseurs...

Médicaments amenant des «effets dystoniques»
Voici une liste de médicaments qui ont été signalés comme pouvant être la cause de réactions dystoniques. En autant qu’il est possible, les individus souffrants de dystonie devraient éviter l’ utilisation de ces agents, ou tout au moins seulement lorsque prescrits par un médecin spécialisé au traitement de la dystonie.

Les neuroleptiques, médicaments utilisés dans les troubles psychiatriques sévères comme la schizophrénie, ont malheureusement d'importants effets secondaires, dont la dystonie. Celle-ci peut apparaître dès la prise du médicament (dans des formes parfois spectaculaires mais transitoires) mais elle ne se déclare souvent que des mois ou des années plus tard
06 Jan 2018 

dystonie = torture médicale suite



07 Jan 2018 

Dyskinésie tardive / effet secondaire des neuroleptiques et antidépresseurs : torture médicale

Centre de ressources Tardive Dyskinesia
La dyskinésie tardive (TD) est un groupe de troubles de mouvements involontaires causés par la drogue induit au cerveau et souvent associée à une souffrance physique ou émotionnelle. TD est causée par tous les médicaments qui bloquent la fonction des neurones dopaminergiques dans le cerveau. Cela inclut tous les médicaments antipsychotiques d’usage courant ainsi que quelques médicaments utilisés à d’autres fins. TD peut varier d’une grimace défigurante à une matrice totalement invalidante de spasmes et souvent des mouvements bizarres de n’importe quelle partie du corps. Voir la Vidéo section des exemples de TD. A moins d’être identifiés à un stade précoce et les médicaments incriminés stoppés, ces troubles deviennent presque toujours permanent.
commence habituellement à apparaître dans les 3-6 mois d’exposition aux médicaments, mais des cas se sont produits à partir d’une ou deux doses. Le risque de TD est très élevé dans tous les groupes d’âge, y compris les enfants. Il affecte 5% à 8% par an de jeunes adultes traités avec des antipsychotiques. Les taux sont cumulatifs au cours des premières années, de sorte que d’ici trois ans, 15% à 24% des patients seront atteints. Les taux grimpent dans le groupe d’âge 40-55 ans, et parmi ceux plus de 55 sont stupéfiants, dans la gamme de 25% -30% par an. (Pour en savoir plus sur les taux dans chaque groupe d’âge, consultez la littérature scientifique section, les groupes 1 à 3.)

dyskinésie tardive selon la durée du traitement (extrait du livre « tous fou »)
0 à 5 ans    31,8%  / 5 à 10ans   49,4% / 10 à 15 ans 56,7 % / 15 à 20 ans 64,7% / 20 à 25 ans 68,4%

si vous restez sur ces médicaments, pendant dix ans, le risque de développer TD est de 50%.